COMMENT CHOISIR UN BON ELEVAGE

Dix règles importantes à connaître pour éviter de se tromper.

1/ CET ÉLEVEUR EST-IL UN PROFESSIONNEL ?

Attention aux particuliers qui s’improvisent éleveurs, même s’il y a des gens très consciencieux.

Un éleveur professionnel doit :

– posséder en numéro de SIRET

– être titulaire du certificat de capacité

– avoir effectué sa déclaration d’activité auprès du Préfet (Direction départementale des services vétérinaires) du département où est situé son élevage

– être en possession d’un contrat d’assurance professionnelle Il peut également posséder un affixe souvent assimilé à la raison sociale de l’entreprise.

2/ VÉRIFIER L’ÉTAT DE PROPRETÉ DE LA STRUCTURE

L’hygiène sera le reflet de l’élevage, de même que l’aspect extérieur. Vous devez pouvoir visiter l’ensemble des locaux (la pièce où vivent les chiots, les aires de jeux, l’infirmerie, la nurserie…). Idéalement les pièces sont carrelées afin de rendre le nettoyage et la désinfection plus facile. Les enclos, s’il y en a, doivent être en parfait état ! Rien ne doit pouvoir risquer de blesser les animaux.

3/ COMMENT EST PRÉVUE L’ÉVOLUTION DES CHIOTS DANS LA STRUCTURE ET EN EXTÉRIEUR

Pour l’équilibre des chiots, il est important qu’ils soient sollicités et manipulés par différentes personnes. N’hésitez pas à demander comment évoluent les chiots. Restent-ils enfermés dans un seul et même endroit ou vont-ils se détendre dehors ? Vous pouvez demander à voir les chiots, dans ce cas est-ce que l’éleveur vous accompagne au lieu de vie ou va t-il les chercher ?

4/ VÉRIFIER LES COMPÉTENCES DE L’ÉLEVEUR

Votre première impression sera déterminante ! Lors de votre premier contact (souvent par téléphone), vous saurez rapidement s’il connaît bien son sujet ou s’il s’agit d’un simple marchand de chiens. Il devra être capable de répondre à toutes vos questions en vous faisant ressentir sa passion pour son travail. La visite de l’élevage est primordiale ! Vous devez vous sentir à l’aise. L’éleveur doit vous apparaître amical et lors de la présentation des bébés, il doit savoir les manipuler avec douceur et délicatesse sans leur faire de mal.

5/ COMMENT EST GÉRÉ LE DÉVELOPPEMENT ET L’ÉVEIL DES CHIOTS

Un éleveur qui se soucie du développement comportemental de ses chiots leur met à disposition différents jeux adaptés selon les âges (balles, chiffons, objets bruyant, qui roule…). L’idée étant de préparer au mieux les chiots au monde des humains. Certains utilisent régulièrement un CD d’aide à la socialisation du chiot avec différents bruits.

6 / LA PRÉSENCE DE LA MAMAN

S’il y a un critère à prioriser c’est bien celui-ci ! La présence de la mère avec ses bébés. N’hésitez pas à poser des questions : Où se trouve la mère ? Quand s’est-elle ou a-t-elle été détachée de ses petits ? Est-ce qu’elle est remise en contact régulier avec sa portée ? Il en va de même pour le père sauf s’il s’agit d’un élevage de très grande renommée et que le père se trouve très loin. La maman à une importance déterminante sur les apprentissages des bébés. Si celle-ci à été retirée trop tôt et qu’elle ne peut pas venir voir ses chiots fréquemment, il est fort probable que les petits n’auront pas reçu toute l’éducation naturelle nécessaire. Le risque principal réside dans le développement de certains troubles du comportement.

7/ COMBIEN DE RACES DE CHIEN ET QUELLE FRÉQUENCE DES PORTÉES

Un bon éleveur est un éleveur passionné ! Il ne s’occupera que d’une race voir deux maximum. Un éleveur qui multiplie les races et les portées ne se préoccupe pas du bien être de ses animaux et à priori ne vise que l’aspect commercial du métier. Privilégiez la qualité à la quantité ! Un éleveur passionné ne s’écartera pas de son domaine (ou très peu). S’il propose trop de prestations cela signifie que vous avez certainement à faire à un commercial plutôt qu’à un vrai spécialiste du chien. Si vous avez le moindre doute, vous pouvez vous renseigner sur des forum, au près des clubs de race ou de la SCC qui seront capables de vous communiquer des renseignements sur l’élevage en question.

8/ TENIR COMPTE DE LA SITUATION GÉOGRAPHIQUE DE L’ÉLEVAGE

Il est préférable de choisir une structure proche de chez vous. Vous pourrez ainsi rendre visite à votre chiot avant son achat. Du de la proximité, s’il y a le moindre souci avec votre chiot vous pourrez facilement vous rendre sur place pour demander des conseils et/ou des explications.

9 / ATTENTION ! CHANGEZ D’ÉLEVAGE SI :

– On vous propose de vous livrer votre chiot par transporteur ou de le choisir par Internet.

– On refuse de vous laisser voir les parents de la portée.

– On ne veut pas que vous visitiez les lieux où vivent les chiens

– Certains chiens vous semblent malades ou faibles

10 / LES DOCUMENTS LIÉS A LA VENTE

Lors de l’achat d’un chiot de race, l’éleveur doit vous fournir les documents suivants :

– Attestation de vente ou facture

– La carte d’identification électronique

– Le certificat vétérinaire avant cession

– Le Certificat de Naissance (ou Pedigree Provisoire)

– Un document d’information (plaquette ou fascicule) donnant des conseils sur le chien et ses besoins, des conseils de santé et sur l’éducation.

– Le carnet de santé ou le passeport européen portant mention (vignettes) de la primo-vaccination effectuée par un vétérinaire (et du rappel pour les chiots de plus de trois mois).

CONCLUSION

Choisir un animal n’est pas chose simple. Ce doit être un acte réfléchi et non un achat sur un coup de tête qui répond aux caprices d’un enfant par exemple !

Les animaleries et les salons du chiot son à bannir. Ils joueront sur l’affectif en vous mettant une boule de poils dans les bras pour vous faire craquer. Très souvent, les animaux y sont malades et proviennent d’élevage industriel douteux, d’importation des pays de l’Est voir d’un réseau de trafic d’animaux. Ne vous rendez pas complices !

Avoir un chiot nécessite une grande disponibilité. Il faut être prêt à ramasser plusieurs fois par jour des pipis et des cacas. Ne lui mettez pas le nez dedans !!!! C’est ignoble et totalement inutile. Si vous n’êtes pas prêt à assumer ceci ou si vous n’avez pas assez de temps, il est peut-être préférable de choisir un chien plus âgé. Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers un chien de refuge. Ils sont nombreux à attendre un foyer qui leur donnera une chance ! L’important est de prendre votre temps, pas de précipitation !

Lorsque vous serez prêt et votre choix fait, vous vous apprêtez à partager de beaux moments avec votre compagnon qui changera votre vie pour les 15 prochaines années !

Chrystel Herbulot – Édu’Cat Pat – Éducation & Comportement du chien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s